Analysez les risques pour votre entreprise

L’entreprise est une aventure passionnante, et cependant soumises à beaucoup de contraintes et de risques. Les connaissez-vous bien ? Savez-vous les analyser ?

Le plan de risques n’est pas réservé aux seules grandes entreprises industrielles. Bien au contraire, il peut être un outil efficace de réflexion stratégique pour les TPE/PME.

L’analyse risques/opportunités est un exercice profitable à la mise en place d’une stratégie cohérente. Il est utile, voire nécessaire, de la réviser au moins une fois par an. D’ailleurs, un exercice de ce type est obligatoire pour toutes les entreprises avec salariés : le DUER (document unique d’évaluation des risques).

Nous vous proposons ici une hiérarchie structurée pour ne pas oublier de menace dans votre réflexion :

  • Risques pour le personnel
  • Dangers d’origines externes à l’entreprise
  • Sources et périls d’origines internes

1- ÉVALUER LE RISQUE ET DÉTERMINER LE BESOIN D’AGIR

Quand vous revoyez vos risques, deux critères sont à définir pour chacun :

  • La probabilité d’occurrence, c’est-à-dire la chance (ou malchance) que le cas arrive dans votre entreprise : le risque de chute est faible pour un employé de bureau, et élevé pour un couvreur.
  • L’impact, c’est-à-dire les conséquences du risque, en termes humains, matériels et financiers : tomber de votre chaise sur la moquette présente normalement moins d’impact que chuter du toit.

Selon la place du risque dans la matrice, il sera urgent d’agir ou non, sur l’un des paramètres ci-dessus (probabilité / impact) ou sur les deux. Voici quelques moyens possibles :

  • Réduire la probabilité : sensibilisation, formation, règlements et procédures (mode d’emploi, rangement, …), matériel de sécurité et de protection, réserves de secours, action de sécurisation de l’environnement (barrière physique, périmètre de sécurité, …), surveillance et maintenance préventive, etc…
  • Réduire l’impact : protections individuelles et collectives (casques, filets de sécurité, …), redondances, plans d’urgence et de secours, assurances, formations et simulations (ex : formation secourisme, test d’évacuation, …)

A chaque situation sa réponse !

2- LE DUER

Source : ameli.fr

« En tant qu’employeur, la loi vous impose d’évaluer les risques qui existent dans votre entreprise en matière de santé et de sécurité des salariés. Pour cela, vous devez établir et tenir à jour un document unique d’évaluation des risques professionnels (DUER). »

« Le DUER est une obligation légale. Il est prévu par l’article R4121-1 du code du travail. En tant qu’employeur, vous êtes responsable de ce document, même si vous pouvez en déléguer la réalisation pratique à un tiers. »

« Votre DUER doit refléter la situation présente de votre entreprise. Vous devez donc le mettre à jour :

  • au minimum chaque année ;
  • lors de toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé, d’hygiène et de sécurité ou les conditions de travail dans votre entreprise ;
  • lorsqu’une information supplémentaire sur l’évaluation d’un risque professionnel dans une unité de travail est recueillie, c’est-à-dire après avoir analysé le risque de répétition d’un accident de travail déjà survenu.»

La bonne nouvelle : votre organisme de médecine du travail dispose de standards, il peut vous assister gratuitement pour le mettre en place.

3- LES RISQUES EXOGÈNES : CONTRAINTE EXTÉRIEURE

Le marché est source de compétition, venant des clients, des concurrents ou de l’accès aux ressources (main d’œuvre qualitative ou matière première). Chaque origine déclenche un impact potentiel propre pour l’entreprise, que ce soit sur ses coûts, sa compétitivité ou directement sa stratégie de développement.

L’environnement doit également être surveillé car il peut devenir une source de stress considérable pour le dirigeant : changement des normes, mouvements économiques, évolutions technologiques, etc…

Il n’y a pas de solution standard pour répondre à ces risques. Chaque cas est unique et doit faire l’objet d‘une réflexion propre à l’entreprise et une approche stratégique unique, avec au besoin l’aide d’un conseil externe pour aborder les différents moyens de réponse (RH pour le développement humain, IT pour une réponse numérique, …)

4- LES RISQUES ENDOGÈNES : MENACE INTÉRIEURE

L’entreprise elle-même peut générer des risques importants, parce que sa stratégie est inadaptée, son organisation peu optimisée sur des points clés, ou ses moyens inadéquats pour les enjeux.

Ces défauts peuvent générer de tels niveaux de non-qualité, de chute de compétitivité, ou simplement de manque de capacité d’adaptation, que parfois, leur impact est plus redoutable que la concurrence.

La bonne nouvelle : s’ils demandent une vraie prise de conscience du dirigeant et généralement un travail humain important (formation, coaching), l’entreprise a toutes les cartes en main pour les corriger. A condition de le vouloir !

5- AJUSTEZ VOTRE GRILLE POUR ESTIMER … VOS OPPORTUNITÉS !

Le processus précédent vous permet de contrôler vos risques. Une fois les actions de réduction en place, vous aurez la sérénité d’avoir fait votre possible pour anticiper l’imprévu. Et dans certains cas, vous aurez même la chance d’améliorer l’implication des salariés.

Vous pouvez également utiliser cette méthodologie pour identifier vos forces et vos opportunités de croissance, de battre la concurrence ou d’évoluer avec votre marché !

Alors, quand (re)faites-vous l‘exercice ?

ROC Gestion accompagne les entrepreneurs à sortir de la gestion contrainte et de l’administration forcée pour en faire des axes de progrès et d’opportunités formidables.

Nous travaillons sur mesure, avec l’objectif de rendre le chef d’entreprise autonome pour poursuivre son aventure.

N’hésitez pas à nous consulter sur www.rocgestion.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *